Le « like gate » du Pape François mérite une enquête

Le Vatican enquête sur la façon dont le compte officiel Instagram du pape François a « aimé » une photo d’un mannequin en tenue d’écolière.

L’enquête est ouverte

Un porte-parole du Vatican a déclaré vendredi à NBC News qu’il cherchait des réponses à partir de l’application populaire des médias sociaux.

« Nous étudions ce qui s’est passé avec l’aide du bureau compétent d’Instagram », a déclaré Matteo Bruni, directeur du bureau de presse du Vatican.

Une équipe gère les comptes des médias sociaux du pape, mais le Vatican pense que le « like » vient d’une source extérieure.

Sur la photo postée sur l’Instagram de Natalia Garibotto le 6 octobre, on peut voir le mannequin de lingerie portant une tenue révélatrice inspirée des écolières et de hauts bas blancs avec des bretelles.

On ne sait pas exactement quand le compte instagram officiel du pape a donné sa bénédiction au mannequin, mais le « like » était visible le 13 novembre avant d’être retiré le lendemain, a rapporté l’Agence de presse catholique.

La principale intéressée préfère en rire

COY Co, la société de gestion de Garibotto, n’a pas perdu de temps pour saisir l’occasion de promouvoir le modèle sur les médias sociaux.

« COY Co. a reçu le BÉNÉFICE OFFICIEL DU PAPE », a déclaré la société sur Instagram le 13 novembre.

Depuis vendredi matin, le pape François ne suit plus personne sur son compte Instagram, très populaire, qui compte plus de 7,4 millions d’adeptes.

Garibotto, qui compte 2,4 millions d’abonnés à Instagram, a pris le relais avec fierté.

« Au moins, j’irai au ciel », a plaisanté le mannequin sur Twitter