Emmanuel Macron face à François Hollande

L’ancien président français François Hollande a demandé mercredi à son successeur Emmanuel Macron comment il se portait face à des crises allant de la pandémie COVID-19 aux attentats islamistes.

Des questions sans équivoque

« Comment allez-vous ? N’est-ce pas trop dur en ce moment ? » a demandé Hollande à Macron alors qu’ils échangeaient leurs salutations lors de l’hommage aux soldats tués pendant la Première Guerre mondiale à l’Arc de Triomphe sur les Champs Elysées à Paris.

La réponse de Macron fut brève : « Oui. Merci d’être ici. Nous devons en parler ».

Un air de déjà vu pour l’ex-président Hollande

Au cours de son mandat, M. Hollande a lui-même été confronté à une série d’attentats islamistes meurtriers à Paris en 2015 et à Nice un an plus tard.

En 2016, confronté à une très faible cote d’écoute, M. Hollande a décidé de ne pas se représenter aux élections.

Les relations entre M. Hollande et M. Macron, son ancien ministre de l’économie, qui a quitté le gouvernement socialiste pour se présenter aux élections, n’ont pas toujours été faciles.

Dans son livre « Leçons de pouvoir », qui retrace ses cinq années de mandat, M. Hollande mettait en garde son successeur, qui aimait la pompe : « n’oubliez pas que les membres de la famille royale française ont perdu la tête à la guillotine ».